Abandon de poste : on vous explique tout

abandon de poste

Si vous désirez abandonner votre poste actuel, sachez que vous ne devez pas le faire n’importe comment. La démission est une solution, mais il en existe d’autres comme l’abandon de poste. Vous devez également prendre connaissance de certains points importants avant de prendre réellement votre décision finale. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir tout ce que vous devez impérativement savoir sur l’abandon de poste.

Qu’est-ce qu’un abandon de poste ?

Il est important de savoir ce qu’est réellement un abandon de poste et comment il est défini aux yeux de la loi. L’abandon de poste est une absence totalement injustifiée de la part du salarié. Cela signifie notamment que ce dernier cesse de se présenter à son poste de travail et cela sans aucune autorisation de son employeur. Cet abandon de poste peut être temporaire ou définitif. L’employeur est alors totalement en droit de sanctionner le salarié. Cet abandon de poste peut aussi bien concerner le salarié en CDD ou en CDI.

Pourquoi avoir recours à l’abandon de poste ?

Il faut savoir que certains salariés ont recours à l’abandon de poste lorsqu’ils désirent quitter leur entreprise en CDD ou en CDI. En effet, contrairement à la démission, l’abandon de poste vous permet de toucher vos allocations chômage par la suite. C’est notamment pour cette raison qu’il est parfois plus intéressant d’utiliser l’abandon de poste plutôt que la démission, même si cela paraît tout de même moins honnête d’un point de vue extérieur. Bien évidemment, vous devrez remplir toutes les conditions nécessaires auprès de Pôle Emploi pour pouvoir bénéficier de vos allocations chômage.

Le licenciement est-il systématique ?

Il faut savoir que l’employeur n’est pas dans l’obligation de licencier son salarié lorsque ce dernier procède à un abandon de poste. En effet, l’employeur est en droit d’utiliser une sanction disciplinaire plutôt qu’un licenciement immédiat. L’employeur peut donc tarder à enclencher la procédure de licenciement. Il est totalement en droit d’attendre plusieurs semaines avant de choisir de licencier son salarié. La sanction peut apparaître dans un délai de deux mois. Il faut tout de même prévoir cela. Effectivement, durant cette période où vous allez attendre le licenciement de la part de votre employeur, ce dernier ne vous versera aucun salaire. De plus, vous n’allez pas non plus toucher d’allocation chômage. Ainsi, vous serez donc dans une situation délicate, sans aucun revenu. Il est donc nécessaire de disposer d’un peu d’épargne pour faire face à vos dépenses en attendant la décision finale de votre employeur.

Dans tous les cas, nous vous recommandons de bien prendre le temps de réfléchir avant de procéder à un abandon de poste. Une fois que vous aurez enclenché l’abandon de poste, vous ne pourrez plus faire machine arrière.